Formation continue

Mots clés: Validation des acquis

Le but de la formation continue est l'amélioration et le renouvellement des connaissances et des compétences ainsi que leur élargissement vers de nouveaux domaines et vers la réalisation de nouvelles tâches. Les activités de formation continue se sont développés parallèlement au système formel de formation. La formation continue est constituée d'activités de formation – soit de culure générale ou à des fins professionnelles – qui peuvent avoir lieu soit dans un contexte structuré mais sans conduire à un diplôme ou titre reconnu par l'Etat (par exemple: cours ou séminaires de formation continue), soit prendre la forme de processus d'apprentissage qui ont lieu hors de relations d'apprentissage et d'enseignement structurées (par exemple consultation de littérature spécialisée, apprentissage sur le lieu de travail).

La majorité de la population suisse prend part, d'une manière ou d'une autre, à la formation continue. La participation d'un individu à un cours de formation continue dépend entre autres de sa motivation, du temps à disposition, de ses ressources financières ou de l'offre de cours. Les personnes actives professionnellement et occupées à plein temps ainsi que les personnes ayant un taux d'activité de plus de 50% prennent plus souvent part à des cours de formation continue que les personnes ayant un taux d'activité inférieur à 50%. Les personnes disposant d'un revenu de leur travail se forment plus souvent que les personnes qui n'ont pas de tel revenu. La participation à des activités de formation continue augmente avec le niveau de formation.

Pilotage et conditions générales de la formation continue

Le paysage suisse de la formation continue se caractérise par une grande diversité en matière de responsabilité, réglementation, offres et financement. La formation continue est essentiellement organisée selon les principes de l'économie de marché. Ce sont souvent des prestataires privés qui en assument la gestion et proposent les offres de formation. La formation continue est placée en tout premier lieu sous la responsabilité individuelle et est financée en grande partie par les participants aux cours de formation eux-mêmes. La Confédération et les cantons agissent dans le domaine de la formation continue de façon subsidiaire. Ils interviennent dans les domaines dans lesquels les objectifs et effets de la formation continue ne pourraient être atteints sans mesures de soutien spéciales.

Différentes lois spéciales de la Confédération contiennent des dispositions sur la formation continue. Ces réglementations, de même que la formation continue dans son ensemble, se sont développées au fil du temps et se différencient selon le degré de détail et les objectifs visés, par exemple:

  • la loi fédérale sur la formation professionnelle (loi sur la formation professionnelle LFPr) réglemente la formation continue à des fins professionnelles

  • différentes dispositions fédérales concernent les mesures de réinsertion professionnelle en cas de chômage ou d'invalidité

  • le droit des obligations et le droit du travail contiennent également des dispositions concernant la formation continue

  • La formation continue sert également à l’intégration socioculturelle de groupes spécifiques. De telles mesures de formation continue sont soutenues notamment dans le cadre de la politique des étrangers, de la lutte contre l’illettrisme, de la politique en faveur de la jeunesse et des sports, de l’égalité des personnes avec un handicap, etc.

La révision des dispositions en matière de formation dans la Constitution fédérale (art. 64a Cst.) a conféré en 2006 à la Confédération la compétence de fixer dans une loi les principes applicables à la formation continue. La loi sur la formation continue concrétise le mandat constitutionnel sur la formation continue. La loi intègre la formation continue dans l’espace suisse de la formation et fixe les principes en matière de formation continue.

Les cantons concrétisent la formation continue à des fins professionnelles dans les lois d'application de la loi sur la formation professionnelle. La formation continue générale (à l'exclusion de celle orientée à des fins professionnelles) peut quant à elle être réglementée de manières diverses tant du point de vue législatif que du point de vue de l'organisation, par exemple dans une loi spécifique sur la formation continue, dans le cadre de la réglementation de la formation continue à des fins professionnelles, dans les lois scolaires et sur la culture ou dans d'autres bases légales. Les cantons coordonnent les tâches interrégionales en matière de formation continue par le biais de la Conférence intercantonale de la formation continue (CIFC). La CIFC est une conférence spécialisée de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) qui s'engage pour l'apprentissage tout au long de la vie. Elle est composée de délégués cantonaux responsables de la formation continue.

Cette page en: Deutsch Italiano Rumantsch English

Dernière actualisation de cette page: 12.09.2017

Job