Écoles supérieures

Mots clés: Formation professionnelle en Suisse / Processus de Copenhague / Pilotage de la formation professionnelle

Les écoles supérieures transmettent aux étudiantes et étudiants les compétences leur permettant d'assumer de manière autonome des responsabilités aussi bien au niveau technique qu'à celui de la gestion, ceci dans leur domaine de spécialisation. Les filières de formation ont une orientation pratique et favorisent en particulier la réflexion méthodique et systémique. Elles fournissent en outre les qualifications supplémentaires requises pour l'analyse de tâches spécifiques à leur profession et la mise en pratique du savoir acquis.

Les écoles supérieures proposent des filières de formation reconnues sur le plan fédéral dans les domaines suivants:

  • technique

  • restauration, tourisme et économie familiale

  • économie

  • agriculture et économie forestière

  • santé

  • social et formation des adultes

  • arts visuels, arts appliqués et design

  • trafic et transports

L'ordonnance du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures réglemente les conditions auxquelles les filières de formation et les études postdiplômes des écoles supérieures sont soumises pour obtenir la reconnaissance fédérale. Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) est responsable de la reconnaissance des filières de formation. La Commission fédérale des écoles supérieures examine à l'intention du SEFRI les demandes de reconnaissance. Les filières sont proposées par des institutions de formation cantonales et privées. Les cantons ont pour tâche la surveillance des filières de formation des écoles supérieures.

Conditions d'admission

En plus d'un certificat du degré secondaire II (certificat fédéral de capacité, certificat d'école de culture générale, certificat de maturité gymnasiale), les écoles supérieures peuvent exiger des candidats et candidates à l'admission une expérience professionnelle et un examen d'aptitude. Les conditions d'admission pour les différents domaines de formation sont réglementées dans l'annexe de l'ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures. L'étendue et le contenu des tests d'aptitude sont réglés par les prestataires de formation.

Plans d'études cadre

Chaque filière repose sur un plan d'étude cadre valable pour toute la Suisse développé par les prestataires de la formation en collaboration avec les organisations du monde du travail (OrTra). Le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) approuve les plans d'études cadre sur demande de la Commission fédérale des écoles supérieures (CFES). Les plans d'études cadre fixent entre autres le profil de la profession et les compétences à acquérir, les domaines de formation et leur durée ainsi que les contenus de la procédure de qualification. La langue d'enseignement est la langue nationale de la région. Il est possible de poursuivre un enseignement bilingue et d'avoir l'anglais comme langue d'enseignement.

Organisation de la formation et diplôme

La formation à plein temps, stages compris, dure au moins deux ans, la formation en cours d'emploi au moins trois ans. La formation en cours d'emploi doit être suivie en parallèle avec une activité professionnelle d'au moins 50% dans le même domaine. Un minimum d'heures d'apprentissage est prescrit pour les filières de formation. Les prestataires de la formation édictent leur propre règlement sur la promotion. La procédure de qualification du diplôme de fin d'études est réglée dans l'ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures. La procédure de qualification finale comprend au moins un travail de diplôme ou un travail pratique et des examens oraux ou écrits.

Les titres des écoles supérieures reconnues sont protégés par la loi: le diplôme précise la filière d'études et le titre avec la mention «dipl.» complété par «ES» (par exemple: technicien-ne dipl. ES, construction en bois). Un diplôme d'une école supérieure ouvre les portes pour des études de bachelor dans une haute école spécialisée dans le même domaine ou un domaine apparenté. Les filières postdiplômes auprès des écoles supérieures débouchent sur un diplôme reconnu qui mentionne la filière de formation ainsi que le titre correspondant assorti du terme EPD ES (par exemple économiste d'entreprise dipl. EPD ES).

Cette page en: Deutsch Italiano Rumantsch English

Dernière actualisation de cette page: 04.08.2017

Job